Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Vue agrandie (ouvre une nouvelle fenêtre) Hermann Scherchen dans son studio à Gravesano, Suisse, 196?, Identifiant: ark:/12148/btv1b10220238d, Source: Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, NIM35987, Appartient à l’ensemble documentaire: BNUStr003
Hermann SCHERCHEN, Paris, novembre 1965, PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale, cliquer pour une vue agrandie
Hermann SCHERCHEN, Paris, novembre 1965, PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale, cliquer pour une vue agrandie
Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Kopf Bild Scherchen 155 250
À droite:  Anton Webern 1912 (© Photo by Imagno/Getty Images); en-dessous:Anton Webern 1911 (© Photo by Imagno/Getty Images).
Pour ces deux photos: © Getty Images, Standard-Editorial-Rechte, „Disponible pour les utilisations éditoriales
À gauche:
Hermann SCHERCHEN en novembre 1965, extraits de photos du site PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale. De haut en bas:Numéro d'image: 73252-3, Numéro d'inventaire: LIP-2264-024 et Numéro d'image: 73252-31, Numéro d'inventaire: LIP-2264-053.
Anton WEBERN
Passacaglia op. 1 pour orchestre
Orchestre Radiosymphonique de Cologne
Hermann SCHERCHEN, 26 juin 1958

En 1908, Anton Webern - vers la fin de ses quatre années d’études auprès de Schoenberg - écrit sa Passacaglia. Elle deviendra son opus 1, la première oeuvre qu'il admet à son catalogue.

"[...] Pour partie encore post-romantique (à la manière de Brahms), elle est d'autre part tributaire de l'esthétique expressionniste schoenbergienne de la Première symphonie de chambre [...], ainsi que du Deuxième quatuor à cordes opérant la suspension des fonctions tonales. Le recours à une forme ancienne, la passacaille, n'est pas fortuit: l'articulation en variations sur une basse obstinée permet à Webern d'affirmer - d'affermir - un langage qui sera typique de l'École de Vienne, celui d'un constant renouvellement et de la non-répétition (comme principe même de la variation),- Webern étant celui des trois grands musiciens de l'École qui s'en fera l'artisan le plus rigoureux. [...]".

Le thème de huits mesures, en ré mineur, exposé par les cordes avec sourdines en pizzicato ("[...] il faut en remarquer l'économie, - huit notes dont aucune n'est répétée, hormis la tonique initiale et conclusive; et l'on peut discerner que la bémol, fa, mi forment la récurrence du renversement de ré ut dièse et si bémol,- les six premières mesures constituant déjà une construction dodécaphonique [...]"), est suivi de vingt-trois courtes variations dans lesquelles ce thème subit des transformations. "[...] La première variation est une harmonisation de ce thème; suivent vingt-deux variations (chacune de huit mesures),- la coda seule (vingt-quatrième variation) revêtant plus d'ampleur. Quelques observations peuvent venir compléter ces indications: l'utilisation du silence entre les sons (qu'on aura déjà noté dans l'exposé du thème),- future composante du vocabulaire webernien; un style contrapuntique, qui s'orientera non vers l'ornementation mais vers le dépouillement le plus extrême; la concision,- une obsession majeure du musicien contrariant l'esprit traditionnel du développement; la transparence de l'orchestration, -malgré quelques souvenirs brahmsiens encore scolaires. Et, pour conclure, un lyrisme du discours, chaleureux, parfois passionné,- que l'aspect «expérimental» de l'oeuvre n'a pu altérer.[...]"

Ces citations sont extraites du Guide de la musique symphonique réalisé sous la direction de François-René Tranchefort, Fayard 1986, ISBN 978-2-213-64075-4.

Effectif orchestral tel qu'indiqué dans la partition, Universal 1922
Effectif orchestral tel qu'indiqué dans la partition, Universal 1922

L'oeuvre fut donnée en première audition le 4 novembre 1908 à Vienne, dans la grande salle du « Musikverein », par le «Tonkünstler-Orchester» sous la direction du compositeur. La Passacaglia ne fut publiée par Universal qu'en 1922.

Anton Webern vers 1910-1920 et Hermann Scherchen en 1965
Anton Webern vers 1910-1920 et Hermann Scherchen en 1965

En juin 1958 Hermann SCHERCHEN était à Cologne pour préparer un concert de la série «Musik der Zeit 1957-1958». Au programme de ce «Sonderkonzert aus Anlass des Kongresses der Internationalen Gesellschaft für Musikwissenschaft» du jeudi 26 juin 1958:

- Anton Webern, Passacaglia Op. 1
- Arnold Schoenberg, Friede auf Erden Op. 13
- Wolfgang Fortner, Mouvements für Klavier und Orchester
- Luigi Nono, Il Canto Sospeso

Voici donc...

Anton Webern, Passacaglia op. 1 für Orchester, Kölner Rundfunk-Sinfonieorchester, Hermann Scherchen, 26.06.1958 (10:19)
que vous pouvez obtenir en...
Je ne peux plus proposer cet enregistrement «dans un cercle de personnes étroitement liées, tels des parents ou des amis» («im Kreis von Personen, die unter sich eng verbunden sind, wie Verwandte oder Freunde», «within a circle of persons closely connected to each other, such as relatives or friends»), ceci étant devenu incompatible avec le règlement général de l'UE sur la protection des données entré en vigueur le 25 mai 2018, car la nouvelle protection des données personnelles imposée par ce nouveau réglement me donnerait vraiment trop de travail.

Désolé! Mais... rien ne vous empêche de m'écrire en privé...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

Radiodiffusion (Archives WDR) -> WAV -> quelques réparations  -> FLAC

1 fichier FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.


Hermann SCHERCHEN en novembre 1965, extrait d'une photo du site PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale, Numéro d'image: 73252-3, Numéro d'inventaire: LIP-2264-024
Hermann SCHERCHEN en novembre 1965, extrait d'une photo du site PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale
Numéro d'image: 73252-3, Numéro d'inventaire: LIP-2264-024 

Hermann SCHERCHEN en novembre 1965, extrait d'une photo du site PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale, Numéro d'image: 73252-31, Numéro d'inventaire: LIP-2264-053
Hermann SCHERCHEN en novembre 1965, extrait d'une photo du site PARISENIMAGES, © Boris Lipnitzki / Roger-Viollet, utilisation autorisée dans le cadre de l’illustration de sites internet personnels à vocation non commerciale
Numéro d'image: 73252-31, Numéro d'inventaire: LIP-2264-053.