Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Le jeune Hans Schmid-Isserstedt sur une pochette Telefunken, clicquer pour une vue agrandie
portrait du jeune Hans Schmidt-Isserstedt, site du 'Musikverein Darmstadt e.v. - Chormusik am Staatstheater Darmstadt'
Portrait de Hans Schmidt-Isserstedt datant de 1968, Archief Spaarnestad, www.gahetna.nl
Retour index Schmidt-Isserstedt
Kopf Bild SchmidtIsserstedt 155 250
Wolfgang Amadeus MOZART
Concerto pour piano No 23 en la majeur, KV 488
Monique HAAS
Orchestre Symphonique de la NWDR
Hans SCHMIDT-ISSERSTEDT
27 janvier 1956, Musikhalle Hamburg (Laeiszhalle)
À gauche:
a) Le jeune Hans Schmidt-Isserstedt, extrait d'une pochette de disque Telefunken.
b) portrait du jeune Hans Schmidt-Isserstedt, cité d'après cette page (voir la ligne '1931 - 1933 Hans Schmidt-Isserstedt') du site du 'Musikverein Darmstadt e.v. - Chormusik am Staatstheater Darmstadt' - de 1931 à 1933 Hans Schmidt-Isserstedt dirigeait ce choeur (son prédecesseur à ce poste: le jeune Karl Böhm).
À droite: extrait d'un portrait de Hans Schmidt-Isserstedt datant de 1968, Archief Spaarnestad, www.gahetna.nl.

Wolfgang Amadeus Mozart termine la composition de cette oeuvre le 2 mars 1786 à Vienne, elle est donc de la même période que son opéra Les Noces de Figaro.

"[...] Le premier mouvement, de forme sonate, est de structure assez rythmée, rapide, en tonalité de la majeur. L'orchestre introduit dès le début les thèmes du soliste, qui les reprend ensuite, dans le même ordre. Une cadence composée par Mozart, suivie d'une coda, concluent le premier mouvement.

Le second mouvement, d'une tonalité en fa dièse mineur, constitue le coeur de l'oeuvre. De par sa couleur extrêmement sombre et son rythme lent, la première partie porte une mélodie simple mais universelle à travers laquelle transparaît un Mozart en proie à de grandes difficultés personnelles. Une seconde mélodie, plus soutenue et rapide, mais dans la même tonalité, ajoute un caractère particulièrement dramatique à l'oeuvre.

Le troisième mouvement est composé de nombreuses mélodies rapides avec de fréquents changements de tonalité, qui apportent à l'oeuvre un caractère brillant. [...]" citation extraite de cette page de Wikipedia.

Pour plus de détails voir par exemple cette page du site classiquenprovence.

La partition peut être visualisée à partir de cette page du site dme.mozarteum.at, ou téléchargée sur cette page du site de l'IMSLP. À partir de cette page du site dme.mozarteum.at se trouve une analyse détaillée de la genèse de ce concerto, en allemand.

Dans l'enregistrement que je vous en propose sur cette page, la soliste est la pianiste française Monique HAAS, l'Orchestre Symphonique de la NWDR est dirigé par son chef titulaire Hans SCHMIDT-ISSERSTEDT. Cette splendide perle des archives de la NWDR/NDR est extraite d'un concert de gala donné le 27 janvier 1956 dans la "Musikhalle" de Hamburg - plus connue sous le nom de "Laeiszhalle"- entièrement consacré à des oeuvres de Mozart et à l'époque retransmis en direct à la radio NDR (Ref.: programme radio, DIE ZEIT, 26. Januar 1956, page 19).
À noter que lors de ce concert l'orchestre portait officiellement encore le nom de NWDR Sinfonieorchester (*): c'est quelques mois plus tard - en octobre 1956, lors du partage de l'établissement de radiodiffusion NWDR ("Nordwestdeutschen Rundfunks") en NDR et WDR - qu'il va être définitivement rebaptisé en "NDR Sinfonieorchester", son nom actuel.

(*) À ne pas confondre avec la "Nordwestdeutsche Philharmonie" de Herford, un orchestre également fondé à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, mais qui est un tout autre ensemble.
Haas Monique 01
Ce portrait de la jeune Monique HAAS (**) doit avoir été fait juste après la fin de la seconde guerre mondiale: on peut en voir un exemplaire dédicacé par Monique Haas sur cette page du site www.lastfm.de, une dédicace datée du 11 juillet 1946.

(**) Je n'ai pas pu trouver l'origine exacte de cette photo, ne pouvant identifier ce qui semble être la signature d'un photographe dans le coin inférieur à droite. Mais peut-être qu'une personne visitant cette page peut la reconnaître et m'en donner la référence exacte -> Vos remarques!
Voici donc...

Wolfgang Amadeus Mozart, Klavierkonzert Nr. 23 in A-Dur, KV 488, Monique Haas, NWDR Sinfonieorchester, Hans Schmidt-Isserstedt, 27.01.1956, Musikhalle Hamburg (Laeiszhalle) (1. Allegro 10:45, 2. Adagio 06:19, 3. Allegro assai 07:49)

que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

Radiodiffusion (Archives NWDR/NDR) -> WAV ->  FLAC

3 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE
(*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.