Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Wilhelm Schüchter en répétition, 1966 - Photo de la collection de Harry Schultz, Copyright Dortmunder Theatersammlung, tous droits réservés
Vue agrandie (ouvre une nouvelle fenêtre) insert album Pathé DFX 165/166
Vue agrandie (ouvre une nouvelle fenêtre) insert album Pathé DFX 165/166
Kopf Bild Schuechter 155 250
Johann Sebastian BACH
Concerto brandebourgeois No 4 en sol majeur, BWV 1049
Bernhard HAMANN, violon
Ferdinand CONRAD et Hans-Martin LINDE, flûte à bec
Orchestre de chambre de Hambourg
(Nordwestdeutscher Rundfunk)
Wilhelm SCHÜCHTER, 11-17 janvier 1955
Salle de la Mutualité, Paris, DTX 166
Photos à gauche:
- Extraits des inserts de l'album Pathé DTX 165/166, photos de la collection de Benoît du Quartier des Archives, cliquer sur les photos ou aller sur cette page et cette page pour une vue agrandie

Télécharger le fichier audio
Pour une courte présentation des concertos brandebourgeois et de ce quatrième concerto brandebourgeois voir cette page de l'enregistrement fait sous la direction de Marcel Couraud.

Pour plus de détails sur l'oeuvre voir par exemple cette page en allemand de Wikipedia.

La partition de l'oeuvre peut être téléchargée sur cette page de l'IMSLP.
DTX 165 166 Recto 1500 1526
Du 11 au 17 janvier 1955 Wilhelm SCHÜCHTER enregistre cette intégrale des concertos brandebourgeois avec l'Orchestre de Chambre de Hambourg - formé de musiciens de l'Orchestre de la «Nordwestdeutscher Rundfunk», l'actuel «NDR Sinfonieorchester» - à Paris, Salle de la Mutualité, pour la maison de disques Pathé. Ils paraissent la même année sur les disques Pathé DTX 165 et 166 (mentionné dans le 3e suppl. du WERM en page 26), ainsi que sur les disques OLAX 1014 et 1015 (Odeon Discophil-Serie).

Les séances d'enregistrements ont eu lieu à Paris, Salle de la Mutualité, tout simplement parce que l'Orchestre de Chambre de Hamburg était en tournée en France avec Wilhelm Schüchter:
Schuechter Bach Paris ASV HAB 19550107 HA 010 Extrait
Un détail trouvé grâce à l'excellente banque de données du Hamburger Abendblatt permettant de faire une recherche dans ses archives.

Bach 2
DTX 166 Label 1
L'enregistrement que je vous propose sur cette page vient de la première édition sur le disque Pathé DTX 166 (1ère face, complétée par le 5e concerto brandebourgeois): Benoît - du Quartier des Archives - a généreusement mis son excellente restauration - ainsi que les photos de l'étiquette du disque (ci-dessus), de la couverture de l'album (ci-dessus) et des inserts (à gauche) - à ma disposition pour vous les proposer ici: je l'en remercie très chaleureusement.
Dans ce 4e concerto les "solistes" sont Bernhard HAMANN, violon (1er violon de l'Orchestre de la NDR), Ferdinand CONRAD - voir aussi cette page - et Hans-Martin LINDE, flûte à bec.

Voici donc...


Johann Sebastian Bach, Brandenburgisches Konzert Nr. 4 in G-Dur, BWV 1049, Bernhard Hamann, Violine, Ferdinand Conrad und Hans-Martin Linde, Blockflöte, Das Kammerorchester des NDR, Hamburg, Wilhelm Schüchter, 11-17.01.1955, Salle de la Mutualité, Paris, Pathé DTX 166 (1. Allegro 07:53, 2. Andante 03:44, 3. Presto 05:30)

que Benoît vous offre et que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

3 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*)1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.