Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Wilhelm Schüchter en répétition, 1966 - Photo de la collection de Harry Schultz, Copyright Dortmunder Theatersammlung, tous droits réservés
un magnifique portrait de Wilhelm Schüchter datant de 1968 - Photo de la collection de Harry Schultz, Copyright Dortmunder Theatersammlung, tous droits réservés
Kopf Bild Schuechter 155 250
Antonin DVORAK
Symphonie No 8 en sol majeur, Op. 88, B 163
Orchestre symphonique de la NHK, Wilhelm SCHÜCHTER
première diffusion radio NHK 4 octobre 1959
À la mémoire de Wilhelm SCHÜCHTER,
décédé il y a 40 ans, le 27 mai 1974.
À gauche: un magnifique portrait de Wilhelm Schüchter datant de 1968. Cette photographie vient de la collection de Harry Schultz / Dortmunder Theatersammlung, tout droits réservés.

Antonin Dvorak compose cette symphonie entre août et novembre 1889 (du 26 août au 8 novembre selon certaines sources), dans sa résidence d'été à Vysoka. Elle est dédiée à la "Böhmische Kaiser-Franz-Joseph-Akademie für Wissenschaft, Literatur und Kunst", dont Dvorak venait d'être élu membre. La symphonie No 8 est créée le 2 février 1890 à Prague, sous la direction du compositeur. Son style est très différent des symphonies précédentes, ce qui était d'ailleurs l'intention exprimée par le compositeur.

"[...] Proche des inspirations populaires, elle témoigne pour l’essentiel d’une atmosphère allégée et rassérénante, celle-là même dont Dvorak jouissait au village de Vysoka où la symphonie fut composée. Si elle réunit des éléments disparates et à première vue incompatibles, elle réussit le tour de force de rester équilibrée. Musicalement, les particularités de cette symphonie sont sa tonalité (de sol majeur, peu courante pour une symphonie romantique) et l’alternance du majeur et du mineur (souvent prisée par Dvorak) [...]"

Pour plus de détails, voir par exemple cette page en français de Wikipedia, dont est extraite la citation ci-dessus. La partition peut être téléchargée sur cette page de l'IMSLP, ou consultée sur cette page du site de l'Indiana University.
Dans les années 1959 à 1962 Wilhelm SCHÜCHTER est directeur artistique de l'Orchestre symphonique de la NHK à Tokyo: du début de cette période date l'enregistrement que je vous propose. Je n'ai pas encore pu trouver la date exacte de ce concert: il fut diffusé pour la première fois sur NHK le 4 octobre 1959, mais j'ignore si c'était en direct, ou en différé. Si une personne visitant cette page peut me donner plus de précisions ->Vos remarques!

L'interprétation est superbe, bien entendu une magnifique prise de son de la Radio NHK, elle fait parfaitement honneur à la mémoire de Wilhelm Schüchter!

Voici donc...

Antonin Dvorak, Symphonie Nr. 8 in G-dur, Op. 88, B 163, NHK Symphony Orchestra, Wilhelm Schüchter, première diffusion radio NHK 4 octobre 1959 (1. Allegro con brio 10:25, 2. Adagio 10:23, 3. Allegro grazioso - Molto vivace 06:51, 4. Allegro, ma non troppo 09:29)


que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

Radiodiffusion (Archives radio NHK) -> WAV ->  FLAC

4 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE
(*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.