Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Victor Desarzens dirigeant son Orchestre de Chambre de Lausanne. Le photographe est Patrice Tourenne, Paris
Victor Desarzens dirigeant l'OCL en 1958
Pablo de Sarasate, Date d'édition: 1906, Type: Portraits,image fixe,photographie, Format: 1 photogr. pos.; 14 x 9 cm, Droits: domaine public, Identifiant: ark:/12148/btv1b8424730d, Source: Bibliothèque nationale de France, département Musique, Est.SarasateP.002
Victor Desarzens dirigeant son Orchestre de Chambre de Lausanne. Le photographe est Patrice Tourenne, Paris
Kopf Bild Desarzens 155 250
Photo illustrant l'en-tête:  Victor Desarzens dirigeant Le Vin Herbé de Frank Martin en 1964, Église Saint-François, Place Saint-François 10, 1003 Lausanne, une photo de Jacques Thévoz.
Portrait à droite: 1964,  Victor Desarzens dirigeant son Orchestre de Chambre de Lausanne. Le photographe est Patrice Tourenne, Paris.

Ces deux photos sont présentées ici avec l'aimable autorisation de sa fille Martine Desarzens, tous droits réservés.

À gauche en haut: Pablo de Sarasate, Date d'édition: 1906, Type: Portraits,image fixe,photographie, Format: 1 photogr. pos.; 14 x 9 cm, Droits: domaine public, Identifiant: ark:/12148/btv1b8424730d, Source: Bibliothèque nationale de France, département Musique, Est.SarasateP.002, Notice de recueilcataloguephoto.
Pablo de SARASATE
Zigeunerweisen (Airs bohémiens) Op. 20
Hans GRÖTZER, violon-solo
Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne
Victor DESARZENS
Sélection du Reader's Digest/RCA, P 1960

Cet enregistrement peut être également écouté en ligne sur cette page du groupe Victor Desarzens du site www.notrehistoire.ch. Le logiciel Adobe Flash Player doit toutefois être installé sur votre ordinateur pour pouvoir écouter le fichier (s'il n'est pas déjà intégré dans votre navigateur web).
Pablo de Sarasate compose ses «Zigeunerweisen» - «Airs bohémiens» - opus 20 pour violon et orchestre en 1878 à Leipzig et en donne la première audition la même année dans cette ville (d'où le nom allemand de l'oeuvre) avec un grand succès.

L'oeuvre est d'une seule pièce, avec quatre airs joués enchaînés: Moderato, Lento, Un poco più lento, Allegro molto vivace.

En ce qui concerne l'interprétation de l'oeuvre, Bartholf Senff, éditeur à Leipzig, remarqua dans l'introduction de la première édition: «Il n’est pas très facile d’indiquer de quelle manière exécuter cette pièce. Elle devrait être rendue de façon très libre, afin de rester le plus proche possible du caractère de la musique tzigane improvisée.» (cité d'après ce fichier pdf du CD Gramola 98851, Duo Violarra).

Pablo de Sarasate est certes espagnol, ses Airs tziganes reflètent toutefois moins la musique tzigane espagnole - qui s’appuie sur le flamenco (cante jondo) - mais bien plus la musique tzigane hongroise, d'où le nom de l'oeuvre en français «Airs bohémiens». Les airs se rapporteraient à une collection du directeur du conservatoire national hongrois de l’époque, Ede Bartay. Avec les passages libres du début, la partie du milieu plaintive et la fin pleine de tempérament, Sarasate se sert des éléments caractéristiques de cette musique, bien entendu avec la volonté manifeste de mettre en valeur sa prodigieuse virtuosité.
La partition de l'oeuvre peut être téléchargée sur cette page de l'IMSLP.


Victor DESARZENS dirige un orchestre nommé «Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne» dans cette édition parue en France. L'identité exacte de cet orchestre n'est toutefois pas claire: à Vienne il n'a jamais existé d'opéra se nommant «Opéra National», mais par contre deux opéras ayant le statut de «Bundestheater», donc d'opéra national. L'un est le «Wiener Staatsoper», l'Opéra d'État de Vienne (le plus connu des deux), l'autre est le "Volksoper Wien", l'Opéra Populaire de Vienne (dans la fin des années 1950 - début des années 1960, Herbert von Karajan était le directeur du «Staatsoper», Franz Salmhofer celui du «Volksoper»).

Dans ces airs bohémiens le violon-solo est Hans GRÖTZER, à cette époque «Konzertmeister» de l'Orchestre de l'Opéra Populaire.

C'est pourquoi je pense qu'il s'agit ici de l'Orchestre de l'Opéra Populaire: je m'imagine mal que l'Orchestre de l'Opéra d'État puisse accepter d'enregistrer une oeuvre avec le «Konzertmeister» de l'autre orchestre en violon-solo?!
Certes, l'édition parue aux USA indique qu'il s'agirait du «Vienna State Opera Orchestra», donc de l'Orchestre de l'Opéra d'État, mais les éditeurs américains de cette époque ont souvent allègrement confondu les deux orchestres.

Une courte biographie du soliste: Hans Grötzer est né le 5 juillet 1928 à Vienne. Il étudie le violon auprès du professeur Nemeth, joue à l'âge de seulement 17 ans dans l'Orchestre Philharmonique de Vienne. De 1955 à 1993 Hans Grötzer est le «Konzertmeister» de l'Orchestre de l'Opéra Populaire de Vienne («Orchester der Wiener Volksoper»). À partir de la fin des années 1950 il travaille souvent pour la radio autrichienne, joue dans le «ORF Big Band», entre autres dans des productions avec Peter Alexander, Caterina Valente, Freddy Quinn, Harald Juhnke, Anneliese Rothenberger et beaucoup d'autres. Il a aussi souvent travaillé avec Kurt Sowinetz, Andre Heller et Georg Danzer, est le premier violon des «Wiener Biedermeier Solisten». Hans Götzer a reçu de nombreuses distinctions, entre autres le titre de professeur, la «Goldene Verdienstzeichen der Stadt Wien» et la «Österreichische Ehrenkreuz für Kunst 1. Klasse».

Source: http://www.wien.gv.at/rk/msg/2003/1203/017.html.

L'enregistrement paraît en 1960 sur le 2e disque d'un coffret Sélection du Reader's Digest consacré à un festival de musique légère classique.

L'exemplaire utilisé pour cette restauration vient de la collection de Daniel ACHACHE, qui a numérisé lui-même son disque et m'a envoyé le fichier pour restaurer l'enregistrement et vous le présenter: je le remercie pour sa grande générosité.

Cette fin de la première face du disque a un peu de "pleurage" par endroits, je ne suis malheureusement pas outillé pour essayer de corriger ça.

Voici donc...

Pablo de Sarasate, Zigeunerweisen (Airs bohémiens) Op. 20, Hans Grötzer, violon-solo, Orchestre symphonique de l'Opéra national de Vienne, Victor Desarzens, Sélection du Reader's Digest/RCA, P 1960 (Moderato - Lento - Un poco più lento - Allegro molto vivace 08:14)
que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

Sélection du Reader's Digest/RCA -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair (l'excellent logiciel de Brian Davies), des réparations manuelles  -> FLAC

1 fichier FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.