Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Laszlo Somogyi, clicquer pour une vue agrandie
Ducretet Thomson 310 C 024, recto pochette, clicquer pour une vue agrandie
Ducretet Thomson 310 C 024, étiquette, clicquer pour une vue agrandie
Kopf Bild Somogyi Laszlo 155 250
Photo illustrant l'en-tête: portrait de Laszlo Somogyi, années 1950
Portait à droite: paru entre autres sur les pochettes des disques Westminter/EMI avec les symphonies no 89 et 90 de Haydn, datant des années 1950
Claude DEBUSSY
Children's Corner, L 113
orchestration d'André CAPLET
Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées
László SOMOGYI, Ducretet Thomsom 310 C 024

Claude Debussy compose cette suite de six pièces - sous-titrée «Petite Suite pour piano seul» - entre 1906 et 1908. Dans la première édition parue chez A. Durand & Fils il l'a dédie à sa fille Claude-Emma (1905-1919), plus connue sous le surnom de Chouchou: «À ma très chère Chouchou, avec les tendres excuses de son père pour ce qui va suivre» (page reproduite à gauche en haut, avec des éléphants dessinés par Claude Debussy) . Il ne s'agit toutefois pas de pièces destinées à être jouées par un enfant, mais évoquant l'enfance et quelques-uns des jouets préférés de sa fille. Les six pièces ont des titres en anglais: il s'agit là très probablement d'une révérence de Claude Debussy envers Dolly Gibbs, la nurse de Chou-Chou, de nationalité anlaise.

L'oeuvre est donnée en première audition le 18 décembre 1908, par le pianiste anglais Harold Bauer devant le Cercle musical à Paris. Deux ans plus tard André Caplet, élève et ami de Claude Debussy, orchestre cette suite.

La première pièce, Doctor Gradus ad Parnassum, est un pastiche des études pianistiques Gradus ad Parnassum de Muzio Clementi.

"[...] C'est l'image de l'enfant au piano, aux prises avec les exercices monotones de Clementi. À travers la monotonie de l'exercice scolaire, l'enfant exprime son besoin de liberté, d'abord dans une flânerie que les gens sérieux qualifient de paresse, puis dans un grand élan vers les jeux endiablés.[...]"

Dans la deuxième pièce une petite fille berce son gros éléphant en peluche, en chantonnant: la berceuse exprime un rêve indéfini qui se prolongera dans le sommeil.

Pour la troisième pièce "[...] Debussy avait d'abord écrit Serenade of the doll qui semblait indiquer une interprétation mécanique et légèrement parodique. Mais le titre français était bien Sérénade à la poupée. D'une grande simplicité d'écriture, cette page demande une recherche de sonorité particulière [...]

Dans la quatrième pièce "[...] un martellement rythmique obstiné qui s'accélère nous ferait penser à Bartok, si Debussy ne demandait sans cesse une sonorité retenue et estompée. C'est l'adulte qui retrouve en lui l'émerveillement de l'enfant lorsque, le nez collé à la vitre, il regarde danser la neige [...]

The little sheperd.
L'évocation du petit pâtre en bois verni évoque tout un monde agreste. Dans cette page d'une extrême simplicité, Debussy retrouve sur un mode naïf l'inspiration et même, en raccourci, la construction de seon Prélude à l'après-midi d'un faune. [...]

La dernière pèce, Golliwog's cake-walk est certainement la plus connue de toutes. Cake-walk désigne une danse noire américaine et golliwog une poupée noire en étoffe:

"[...] Jeu rythmique qui veut évoquer le caractère ataxique d'un polichinelle qui se désarticule, cette page est un exemple rare d'une expression de gaieté en musique. Si elle refuse, comme toutes les pièces de Children's Corner, tout appel à la virtuosité, elle demande cependant une extrême attention aux nuances et aux couleurs sonores.[...]"

Les citations ci-dessus sont extraites d'un texte de Henry Jarrié publié dans le 4e album de l'intégrale des oeuvres pour piano de Debussy par Claude Helffer (Harmonia Mundi HMU954).
La partition de l'oeuvre peut être téléchargée sur cette page de l'IMSLP.

Un manuscrit autographe peut être visualisé à partir de cette page du site de la Bibliothèque Nationale de France (signé à l'encre noire, ayant servi à la gravure. La musique est notée sur quinze feuillets recto numérotés par Debussy. Sur la page de titre, "Children's Corner" de la main de Debussy, une autre main a ajouté en haut à gauche de la page : "n° 126 / Panthéon").


Un charmant petit disque intitulé "Concert pour les enfants sages" rassemble

- la Pastorale du 6e concerto de l'opus 8 d'Arcangelo Corelli,
deux danses allemandes extraites des KV 602 et 605 de Wolfgang Amadeus Mozart,
- la Symphonie des jouets d'Edmund Angerer et
- la Marche des petits soldats de plomb de l'Album pour mes petits amis, Op. 14, de Gabriel Pierné sur sa première face,
Childrens's corner de Claude Debussy (orch. Caplet) et
Jeux d'enfants de Georges Bizet sur l'autre face,

Laszlo SOMOGYI dirigeant l'Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées.

Ce disque Ducretet Thomsom 310 C 024 (photo de la pochette à gauche et au bas de cette page) paraît vers la fin des années 1950: je n'ai pas pu trouver d'autre édition, et pas non plus de date d'enregistrement - ce disque n'est pas mentionné dans la discographie de Michael Gray: je ne l'ai trouvé mentionné que dans le catalogue de la Bibliothèque Nationale de France, qui indique 1959 comme année de parution: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!

Cette face du disque a un bruit de surface assez prononcé: si une personne visitant cette page devait avoir un exemplaire en meilleur état, je suis preneur... -> Vos remarques!

Voici donc...


Claude Debussy, Children's Corner, L 113, orchestration d'André Caplet, Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées, László Somogyi, Ducretet Thomsom 310 C 024 (1. Doctor Gradus ad Parnassum 02:30, 2. Jimbo's Lullaby - Berceuse des éléphants 03:53, 3. Serenade for the Doll - Sérénade à la poupée 02:45, 4. The Snow Is Dancing - La neige danse 02:22, 5. The Little Shepherd - Le petit berger 02:52, 6. Golliwog's Cake-Walk - La marche de la poupée de chiffon 02:53)
que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

Ducretet Thomsom 310 C 024 -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair (l'excellent logiciel de Brian Davies), des réparations manuelles  -> FLAC

6 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.


Ducretet Thomson 310 C 024, recto pochette
Ducretet Thomson 310 C 024 Recto
Ducretet Thomson 310 C 024, recto pochette
<retour>

Ducretet Thomson 310 C 024, étiquette
Ducretet Thomson 310 C 024 Label 1 65C2FC
Ducretet Thomson 310 C 024, étiquette
<retour>