Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Pierre Dervaux en 1957, photo de presse Pathé, une photographie de Jean Mainbourg, publiée dans le livret de l'album DTX 276 de Pathé (P 1958), Airs de coloratura – Mado Robin, Orchestre de l’Opéra, Pierre Dervaux – 33T Pathé DTX 276, mat. 2C 053-11691 (enr à Paris, 31/01, 28/03, 24/05, 31/10, 08 et 09/11/1957) - Cliquer sur la photo pour une vue agrandie et les références
Embed from Getty Images
Embed from Getty Images
Pierre DERVAUX, une photographie de Jacques Verroust publiée ea sur Seraphim S-60177
Le Roi d'Ys. Poème de Edouard Blau. Musique de E. Lalo: Paris, G. Hartmann et Cie: [affiche] / Gorguet, Auguste François-Marie (1862-1927), Illustrateur. Date d'édition: 1888. Format: 1 est.: lithographie, , coul. ; 75 x 56 cm. Droits: domaine public, Identifiant: ark:/12148/btv1b90089123, Source: Bibliothèque nationale de France, ENT DO-1 (GORGUET,Auguste)-FT6, clicquer pour voir l'original
Kopf Bild Dervaux Pierre 155 250
Photo illustrant l'en-tête: extrait d'une photo de presse parue par exemple sur la pochette du disque Seraphim S-6010.
Portrait à droite: Pierre Dervaux en 1957, photo de presse Pathé, une photographie de Jean Mainbourg, publiée en 1958 dans le livret de l'album DTX 276 de Pathé, Airs de coloratura – Mado Robin, Orchestre de l’Opéra, Pierre Dervaux – 33T Pathé DTX 276, mat. 2C 053-11691 (enr à Paris, 31/01, 28/03, 24/05, 31/10, 08 et 09/11/1957)

À gauche, en haut: Pierre Dervaux, un portrait de Jacques Verroust publié entre autres au verso de la pochette du disque Seraphim S-60177
En dessous: Le Roi d'Ys. Poème de Edouard Blau. Musique de E. Lalo: Paris, G. Hartmann et Cie: [affiche] / Gorguet, Auguste François-Marie (1862-1927), Illustrateur. Date d'édition: 1888. Format: 1 est.: lithographie, , coul. ; 75 x 56 cm. Droits: domaine public, Identifiant: ark:/12148/btv1b90089123, Source: Bibliothèque nationale de France, ENT DO-1 (GORGUET,Auguste)-FT6, lien cataloguelien photo 

«Le Roi d'Ys» d'Edouard Lalo est un opéra centré sur l'amour, la jalousie et le surnaturel, qui est peu souvent représenté sur scène. C'est avant-tout son ouverture qui est assez souvent jouée. L'opéra s'inspire d'une ancienne légende bretonne, racontant la disparition de la ville d'Ys, capitale du royaume de Cornouaille, engloutie au large de Douarnenez selon la légende.
Deux couples s'y affrontent, un angélique - Rozenn, deuxième fille du roi d'Ys, et Mylio, un chevalier ami d'enfance des deux filles - et un maléfique - Margared, fille aînée du roi, et Karnac, un prince soldat d'un pays ennemi qui a signé la paix avec le Roi - qui font penser au quatuor imaginé par Richard Wagner pour son Lohengrin (Lalo était un admirateur de la musique de Wagner).
La jalousie de Margared (également éprise de Mylio) envers sa soeur l'entraîne à organiser l'engloutissement de la cité de son père, mais l'intervention surnaturelle de Saint Corentin - protecteur de la ville - empêche la catastrophe.
La seconde épouse d'Edouard Lalo - la contralto Julie de Marigny, d'origine bretonne - semble être à l'origine de l'intérêt de Lalo pour le folklore breton.
Le Roi d'Ys fut donné en première représentation le 7 mai 1888 au Palais Garnier par la troupe de l'Opéra Comique.

Pour plus de détails sur l'opéra voir par exemple cette page du site fonddetiroir.hautetfort.com, ou cette page de Wikipedia.
Sur l'ouverture:

"[...] Lalo travaille plusieurs années sur la partition du ROI D’YS qui trouve dès lors une richesse et un équilibre marqué par différents courants musicaux. On repère une inspiration wagnérienne dans l’utilisation du principe de la narration musicale continue et une musique à rattacher au mouvement du Romantisme. L’ouverture est un des morceaux connus et illustre bien ce double procédé. On y entend les cordes qui expriment l’étendue infinie d’un paysage de solitude marine puis une citation de Wagner. Ensuite des scènes intimes sont évoquées comme le retour de Mylio avec les clarinettes et la rêverie de Rozenn avec le violoncelle mais les scènes collectives sont aussi mises en place. L’orchestration est colorée. Même si les références à d’autres courants sont perceptibles, la partition de Lalo n’en demeure pas moins personnelle.[...]" citation extraite de ce dossier pdf.


Le violoncelle-solo est Jacques NEITZ.

Voici donc...

Edouard Lalo, Ouverture de l'opéra «Le Roi d'Ys», Jacques Neitz, violoncelle-solo, Orchestre National de la RDF, Pierre Dervaux, 20 mai 1958, Palerme (Andante - Allegro 11:58)
que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site

Radiodiffusion (Archives RDF/ORTF) -> WAV -> FLAC

1 fichier FLAC, 2 fichiers CUE (*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*) 1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.