Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Mise à disposition du contenu de mes pages selon les termes de la «Licence Creative Commons Attribution» *** Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Suisse (CC BY-NC-ND 2.5 CH)*** *** NonCommercial - NoDerivs 2.5 Switzerland (CC BY-NC-ND 2.5 CH) ***
Veuillez cliquer ici pour accéder à mon RSS FEED
Veuillez cliquer ici pour m'emvoyer un message avec vos remarques!
Haut de page
Retour sur la page d'accueil (ouvre une nouvelle fenêtre)
Pochette du disque Ducretet-Thomson 320 C 056
Vue agrandie (ouvre une nouvelle fenêtre) de l'étiquette 1ère face du disque Ducretet-Thomson 320 C 056
Vue agrandie (ouvre une nouvelle fenêtre) des textes
Vue agrandie (ouvre une nouvelle fenêtre) des textes
Kopf Bild Illustration manquante Leo 155 250
Wolfgang Amadeus MOZART
Quatre airs extraits des KV 492 et KV 588
Teresa STICH-RANDALL
Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées de Paris
André JOUVE, octobre 1954, Ducretet Thomson 320 C 056

«Le nozze di Figaro», KV 492
La Comtesse
1. Cavatine No 11, 2e acte
2. Récitatif et air, Scène 4, No 20, 3e acte

«Così fan tutte, ossia La scuola degli amanti», KV 588
Fiordiligi
3. Fin scène 11 et air No 14, 1er acte
4. Récitatif et Rondo No 25, scène 7, 2e acte
Les deux premiers airs sont extraits de l'opéra «Le nozze di Figaro», KV 492: pour plus de détails sur cet opéra voir par exemple cette page en français de Wikipedia.

L'acte II commence par cet air «Porgi, amor, qualche ristoro» - "Donne, amour, quelque réconfort" - scène 1, No 11: dans ce court air la comtesse Almaviva se lamente sur le délaissement de son mari.

Dans le récitatif «E Susanna non vien!» - "Suzanne n’arrive pas!" - et air du 3e acte - scène 8, No 20 - «Dove sono i bei momenti di dolcezza e di piacer» - "Où sont les beaux instants de douceur et de plaisir", la comtesse Almaviva songe à son bonheur perdu, alors qu'elle croit encore que le comte va l'abandonner. Pour les textes de ces airs et leur traduction en français, voir à gauche.

Les deux airs suivants sont extraits de «Così fan tutte, ossia La scuola degli amanti», KV 588: pour plus de détails sur cet opéra voir par exemple cette page en français de Wikipedia. Ce sont deux airs de Fiordiligi, une dame de Ferrare en villégiature à Naples, le rôle principal de cet opéra:

- un extrait de la fin de la scène 11, à partir de «Invan per voi, per gli altri invan» - "Pour vous, pour les autres il est vain", suivi de l'air No 14 «Come scoglio immoto resta» - "Comme le roc reste de marbre"

- la scène 7 du 2e acte, Récitatif «Ei parte... senti!» - "Il s’en va... écoute!" - suivi du Rondo No 25 «Per pietà, ben mio, perdona all’error di un’alma amante;» - "Par pitié, mon amour, pardonne l’erreur d’une âme aimante;":  dans le récitatif Fiordiligi veut d'abord rattraper Ferrando (l'amant de Dorabella), puis réfléchit et demande pardon, dans une prière, à son amant Guglielmo parti à la guerre et qu'elle a failli trahir, dans le Rondo «Per pietà ben mio perdona». Pour les textes de ces airs et leur traduction en français, voir à droite.

Teresa STICH-RANDALL est accompagnée par l'Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées de Paris placé sous la direction de André JOUVE, des airs très probablement enregistrés entre les 4 et 6 octobre 1954: la première parution a lieu sur les disques London Ducretet Thomson DTL 93075 et Ducretet Thomson 320 C 056 - tels que mentionnés dans le 3e supplément du WERM, pages 301 à 306 - avec divers autres airs. Ces disques paraissent au plus tard début 1955, une parution étant par exemple mentionnée dans la revue The Gramophone de juin 1955, en page 4.

Trois de ces 7 airs ont été restaurés en utilisant un exemplaire de la réédition parue peu après sur le disque 25 cm Telefunken TW 30 055, voir cette page. Pour les quatre airs restants j'ai utilisé mon exemplaire de la première parution sur le disque Ducretet Thomson 320 C 056.
Voici donc...

Wolfgang Amadeus Mozart, Quatre airs extraits des KV 492 et KV 588, Teresa Stich-Randall, Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées de Paris, André Jouve, octobre 1954, Ducretet Thomson 320 C 056

«Le nozze di Figaro», KV 492
1. Air de la comtesse, Cavatine No 11 du 2e acte 03:56
2. Récitatif et air de la comtesse, Scène 4, No 20 du 3e acte 06:28
«Così fan tutte, ossia La scuola degli amanti», KV 588
3. Fiordiligi, extrait de la fin de la scène 11 et air No 14  05:58
4. Fiordiligi, Récitatif et Rondo No 25, scène 7 du 2e acte 08:36

que je vous offre et que vous pouvez obtenir en...
pour un téléchargement libre, depuis mon site
pour un téléchargement sur Filefactory.

Ducretet Thomson 320 C 056, LDG 1358/9 -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair, des réparations manuelles  -> FLAC

4 fichiers FLAC, 2 fichiers CUE
(*) et 1 fichier PDF dans 1 fichier ZIP

(*)1 fichier CUE pour les fichiers décomprimés en WAV et 1 fichier CUE pour les fichiers comprimés FLAC, si votre logiciel peut utiliser directement les fichiers FLAC.